Vue d’atelier

Canvas, aluminium, painting, wood, print on polyester canvas, (model) 2018.

L’histoire de la peinture comme de l’architecture ne peut se faire sans penser à la fenêtre. Elle établit un lien entre les deux disciplines. Elle est la métaphore du regard, la porte pour les yeux. Passage d’un lieu à un autre, elle permet la relation avec le site, elle oriente le regard, influence les déplacements, dessine le contexte. On va voir à la fenêtre, on s’avance pour regard la peinture. La fenêtre créer un rapport avec l’espace, elle ouvre sur le paysage.  Elle est cette volonté d’aller au-delà du mur, au-delà de la limite du lieu, mais aussi d’encrer l’espace.  A travers la question du paysage, Je réfléchir aux relations entre l’architecture et la peinture. C’est une histoire d’espace, de cadre, de châssis : celui de la fenêtre, celui du tableau, qui ne cessent de se répondre, de corresponde. L’une ne peut nier l’histoire de l’autre.

OÙ commence le paysage? Dans la peinture?  Dans l’archicture ?

Il est ici question de fenêtres bandeau. C’est un écho à Le Corbusier qui vient transformer la nature en paysage en le cadrant, en lui donnant des limites. Le châssis retourné et la paroi rose font écho à ses recherches picturales et à leur application dans l’architecture.  La peinture mural vient mettre entre parenthèses le paysage.