Devo

 

Vue de l’exposition du 19e prix de peinture Marin, galerie municipale Julio Gonzales, Arceuil , Juin 2015.

“Il s’agit de prendre des composés génétiques et de les faire muter, de les comparer à d’autres structures… Comme mettre la tête d’un singe sur un bébé… réordonner les choses et les voir différemment. Ce qu’on a fait, c’est juste prendre un truc qui passait, le mettre en pièces et le restructurer à 180° de ce qu’il était. Simplement prendre tout ce qui est ignoré et le mettre en relief pour faire naître une réflexion. Brouiller toutes les hypothèses, tous les acquis, toutes les satisfactions.” Gerald Casale (DEVO)

CPP, bois, PVC, toile, laque, pochette de vinyl, 300 x 300 cm, janviers 2015.